Blanca Fernandez Ochoa est morte : son cadavre retrouvé dans la montagne…

L’espoir a pris fin : mercredi 4 septembre 2019, peu après 13h, un garde civil espagnol et son chien ont découvert le cadavre d’une femme, qui n’a pas tardé à être identifiée comme étant Blanca Fernández Ochoa, portée disparue depuis le 23 août.

Le corps sans vie de l’ancienne championne de ski alpin ibérique, médaillée de bronze aux JO d’Albertville 1992 et deux fois porte-drapeau de sa délégation en quatre olympiades, a été retrouvé dans “un quartier connu sous le nom de La Peñota“, dans le parc national de la Sierra de Guadarrama, région montagneuse au nord de Madrid. Dimanche dernier, sa voiture avait été localisée à quelques kilomètres de là, sur un parking à la sortie de la commune de Cercedilla servant de point de départ aux randonnées dans la sierra.

Depuis plusieurs jours et le signalement de sa disparition par sa famille, Blanca Fernández Ochoa, 56 ans et mère de deux enfants, était activement recherchée. Des opérations de recherches mobilisant pas moins de 400 personnes – beaucoup de professionnels (police nationale, groupe d’opérations spéciales, pompiers, sécurité civile), mais aussi des bénévoles – et de grands moyens avaient été déployés dans cette région escarpée à la végétation dense après la découverte de son véhicule, dans lequel elle avait laissé un sac contenant ses papiers d’identité et un peu de monnaie. Un appel à témoins lancé par la police avait permis d’établir dans un premier temps qu’elle était passée le 24 août dans un supermarché de Pozuelo de Alarcon, commune voisine de l’agglomération de Madrid, où elle avait acheté du fromage ; un autre témoignage avait ultérieurement situé sa présence le même jour, sans sac à dos ni équipement de montagne spécifique, dans la zone où son corps sans vie a finalement été retrouvé. La brigade criminelle et la police scientifique sont sur les lieux pour tenter de déterminer les circonstances de son décès, tandis que la dépouille de l’ancienne championne a été transférée à l’Institut de médecine légale de Madrid pour y être autopsiée.

En apprenant le dénouement funeste des recherches, les proches de Blanca Fernandez Ochoa se sont effondrés. Ils avaient commencé à s’inquiéter de ne plus avoir de ses nouvelles à partir du 24 août, mais n’avaient signalé sa disparition que le 29, sa fille Olivia ayant indiqué qu’elle l’avait prévenue qu’elle partait pour quatre jours dans la montagne. L’ex-athlète de haut niveau, membre d’une fratrie emblématique de Cercedilla et du ski alpin espagnol (tous portèrent les couleurs de l’Espagne aux Jeux olympiques et Francisco, décédé en 2006, remporta même l’or en 1972 au Japon), n’avait pas pris son téléphone. Après la fin de sa carrière de skieuse, à 28 ans, elle s’était passionnée pour le golf et avait participé à quelques émissions de télé-réalité, gagnant sa vie comme coach personnelle. Mais elle n’avait pas de carte de crédit et pas d’argent sur son compte… Dans une situation financière délicate, elle avait récemment divorcé de son second mari. Leurs enfants, Olivia et David, vivaient avec leur père. Blanca, elle, avait dû vendre sa maison de Las Rozas, l’ancienne maison de sa famille, et était allée habiter chez sa soeur Lola et son beau-frère Adrián Federighi.

Click Here: cheap adidas men shoes

Leave a Reply

Your email address will not be published.