Amanda Lear, sans filtre sur sa vie sexuelle : “Je ne saute plus sur personne”

Amanda Lear a une vie exceptionnelle. Muse du peintre Salvador Dalì, mannequin, chanteuse… cette toujours sublime femme de 79 ans s’improvise désormais peintre à ses heures perdues, et expose même certaines de ces oeuvres. C’est cette activité qu’elle a évoqué durant son passage dans l’émission 20h30 le dimanche (France 2), le 7 avril 2019, présenté par Laurent Delahousse. “Je peignais beaucoup d’hommes nus, mais en anges“, a-t-elle confié.

Seulement, elle peine à trouver des modèles voulant se prendre au jeu. “Souvent, je peins des hommes nus de mémoire. D’abord parce que j’ai une bonne mémoire mais aussi parce que c’est de plus en plus dur de trouver des messieurs qui veulent bien se déshabiller“, poursuit Amanda Lear, avec ce franc-parlé qui a fait sa renommée. Mais sa réputation de croqueuse d’hommes pourrait bien lui jouer des tours. “Ils croient tous que je vais leur sauter dessus. Mais il y a bien longtemps que je ne saute plus sur personne moi ! Tout ça, c’est terminé“, déplore la proche de David Bowie.

Une vie sexuelle plus calme, qui ne semble pourtant pas lui convenir. “Le soleil, les bons légumes et de l’huile d’olive : c’est mon secret de jouvence. Je ne pensais jamais vivre en province. Cela m’a permis de devenir une femme mûre, c’est-à-dire comme les fruits du même nom : bonne à consommer !“, blaguait Amanda Lear au JDD en février dernier. Elle qui a vécu en drame en 2000, où son époux, Alain-Philippe Malagnac d’Argens avait péri dans l’incendie de leur maison, n’est pourtant pas fermée au mariage. “Dès que j’ai un moment, je file dans le sud et prends mes pinceaux. Je finirai par épouser un homme qui peint des assiettes ou fait des santons“, ironisait-elle en 2018 dans les colonnes de Télé 7 Jours. Messieurs, vous savez où postuler.

Click Here: gaa jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published.